WebTV
Breves
07/11/2012 :: Retrouvez les photos d'Ey3shield sur le...
04/11/2012 :: Rendez-vous ce soir 21h sur la WebTV pour le...
04/11/2012 :: Dommage pour VeryGames qui n'ont pas...
04/11/2012 :: 16-14 c'est fini ! NiP champion du...
04/11/2012 :: 15-14 remontée sensationelle des VeryGames...
04/11/2012 :: Nathan redonne espoir à ses coéquipiers !!...
04/11/2012 :: 1v4 de GeT_RiGhT qui n'arrive pas à se...
04/11/2012 :: 14-9 pour NiP, la victoire se dessine
04/11/2012 :: Double headshot de f0rest !! Mais perd le...
04/11/2012 :: 7-11 ! ça remonte côté français
04/11/2012 :: Joli round de kennyS !! 4-11
Vidéos
Pas de vidéo disponible pour le moment


ESWC : Le bilan

9962 54

Cinq jours de compétition de haut niveau. L'Electronic Sports World Cup a fermé ses portes il y a plus d'une semaine et il est temps pour nous (avec un peu de retard) de tirer certains enseignements de cette Coupe du Monde. Des confirmations, des surprises, des déceptions et un tournoi féminin qui a attiré l'attention de beaucoup de spectateurs. Autant vous dire que nous avons tout connu durant les différents tournois. Considéré comme le premier événement international sur Global Offensive, nous attendions beaucoup de cet ESWC et dans l'ensemble, nous ne sommes pas déçus. Revenons en quelques points sur ce rendez-vous que nous n'oublierons pas de si tôt.

La cérémonie d'ouverture

La cérémonie d'ouverture de cette Coupe du Monde était jumelée à celle de la Paris Games Week et nous permettait d'avoir un avant goût de ce qui allait nous attendre durant ces cinq jours de compétition. Après avoir retiré les badges presse aux alentours de 20h le mardi, nous avons pu pénétrer dans l'immense salon où tous les stands étaient déjà bien en place. Nous nous sommes dès lors dirigés vers la grande scène où certains organisateurs étaient présents pour remercier les différents acteurs qui ont contribué à cette Coupe du Monde des Jeux Vidéo. Voir un logo VaKarM affiché sur l'écran géant ne nous a pas laissé indifférent. De plus, deStrO a part ailleurs fait une apparition sur scène afin de représenter notre association aux côtés de nos confrères. Puis direction le buffet où du champagne et autres petits apéritifs nous attendaient, l'occasion de faire connaissance avec des amis que nous ne connaissions que sur Internet. Une bonne ambiance régnait au sein de la Paris Games Week et tout se passait à merveille.

Les différentes plateformes ayant contribué aux qualifications françaises

Concernant la salle joueur et la salle presse, tout était en place pour le bon fonctionnement des différents tournois. En effet, la salle presse, certes plus petite que celle de l'édition précédente, était au contact des joueurs et pouvait nous permettre d'avoir un accès plus facile. Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu. Nous développerons ce point plus tard.

Deux showmatchs StarCraft II et Shootmania étaient programmés pour la soirée. Avec Pomf et Thud aux commentaires, nous étions pleinement concentrés sur le match SCII. Dans l'ensemble, une bonne cérémonie d'ouverture qui aura permis au staff d'être dans le bain directement.

 

La compétition masculine

Premier gros rendez-vous international sur le nouveau bébé de Valve, il était alors difficle d'établir une hiérarchie avant le commencement de ce tournoi côté français. Le ton a été donné dès les qualifications françaises (dont vous pouvez lire le résumé de la première journée ici, et celui de la seconde pour les moins assidus d'entre vous), rien n'était joué.

La domination surprise des Buykey sur leurs adversaires pourtant jugés favoris comme Millenium ou eXtensive, ou même les excellentes performances de punchLine (qui ne sortira malheureusement pas de la poule de la mort) l'annoncent clairement : CSGO est un nouveau jeu, et tout est possible.

Mais cela restera tout de même l'ogre VeryGames qui sortira vainqueur de ces qualifications, non sans s'être retrouvés en difficulté, chose à laquelle ils n'étaient plus trop habitués en France, il faut le reconnaitre.

Toute la détermination de Michel Toute la détermination de Michel "mshz" Nguyen n'aura pas suffit à sauver son équipe

C'est donc sous ce climat d'incertitude que se lance la compétition internationale le vendredi matin. La poule 1 où les Suédois de NiP sont les grands favoris est la première à se jouer, et une fois de plus, les surprises sont au rendez vous.

Les malheureux Brésiliens de TargetDown voient leurs chances de qualification pratiquement réduites à néant dès le premier match en subissant le sévère 16-00 des Américains de Area51 (qui de manière générale, rouleront sur tout le monde sur dust2 lors de la compétition), prouvant d'entrée qu'ils n'ont pas fait le voyage pour ne pas sortir des poules.

Le duel est ensuite serré entre les Américains et les Allemands de Mousesports, ces deux équipes ayant fait match nul et finissant ainsi à 7 points. Ce seront les Ninjas qui trancheront d'un grand coup de sabre les espoirs des Allemands en leur infligeant un sévère 16-05 sur scène, faisant ainsi chuter drastiquement leur round average, et permettant aux hommes de Sam "DaZeD" Marine de se qualifier pour le carré final. GeT_RighT et ses hommes assument quant à eux leur statut de favori de leur poule et de la compétition en gagnant tous leurs matchs, n'étant accrochés qu'une fois sur nuke par les Brésiliens.

 C'est donc le samedi matin qu'allait se décider des adversaires des Suédois et Américano-canadiens dans leurs demi-finales respectives.

Tout semble se dérouler à la perfection pour nos Français de VeryGames qui déroulent lors de leurs deux premiers matchs de poule et assument leur statut de favoris eux aussi, puis arrive le match VeryGames-Anexis qui restera gravé dans les mémoires des spectateurs l'ayant vécu en live avec nous. Rien ne va plus pour les hommes d'Ex6TenZ, après un side CT décevant sur inferno, les voilà menés 15-09 lorsque que le leader belge assume pleinement son rôle de leader en appliquant 7 fois d'affilée une strat de son cru (dont nous aurons sans doute l'occasion de vous reparler bientôt) qui permettra à ses mates d'arracher le draw face à une équipe d'Anexis dépitée d'être passée si près de l'exploit. Les pauvres Danois ne s'en remettront d'ailleurs pas et perdront leur place en demi-finale face aux surprenants Allemands de n!faculty.

Comme pour la poule 1, on retrouve 2 équipes à égalité en seconde place, et ce sera finalement les petits derniers invités de l'event, n!faculty qui passeront au détriment de ESC. Malgré un round average supérieur d'un round pour les Polonais, la règle faisant foi est le résultat opposant les deux ex-aequo : les Allemands continuent l'aventure.

Les FM!Toxic signent une performance décevante et finissent derniers de leur poule

Les dés sont à présent jetés, les deux demi-finales seront donc NiP face à n!faculty tandis que nos Français de chez VeryGames affronteront Area51. Impressionnants de facilité, les Suédois ont écrasé n!faculty, s'imposant sur un score fleuve 16-07 16-05. De l'autre côté, Ex6TenZ et ses coéquipiers ont dû s'employer pour parvenir à passer l'obstacle américain. Après une map concédée et étant menés sur de_train, les VeryGames n'ont pas lâché prise et ont su faire preuve d'un mental d'acier pour parvenir à finalement l'emporter et disputer la finale de cette Coupe du Monde. Un match sous haute tension qui a surement dû laisser des traces, aussi bien pour les joueurs eux-mêmes que pour la voix des commentaires et les nerfs des spectateurs. Quel match !

Le dimanche est consacré à ce choc des titans que tout le monde attend. La finale féminine prenant du retard, le duel entre NiP et VeryGames se jouera finalement dans la zone joueur... Triste nouvelle pour tous les spectateurs sur place qui ne s'attendaient pas à cette décision.

Néanmoins, le match commence sur de_dust2 et les coéquipiers de Christopher "GeT_RiGhT" Alesund prennent très vite l'avantage et ne laissent aucune chance à VeryGames. Un 16-03 qui assome complètement nos frenchies. Avec un handicap d'une map à remonter, les VeryGames n'ont plus vraiment le choix et doivent absolument s'imposer sur de_train pour encore espérer décrocher une deuxième étoile. Une carte extrêmement serrée et malgré une belle remontée en CT suite à un mauvais side T, les Français s'inclinent. Les Ninjas in Pyjamas soulèvent la Coupe du Monde et laissent éclater leur joie, au grand dam de Kenny "kennyS" Schrub qui semble totalement abattu.

Un nouveau titre pour GeT_RiGhT et f0rest, déjà vainqueurs en 2011 sur 1.6

 

La compétition féminine

En parallèle du tournoi masculin, se déroulait une compétition féminine qui n'était pas au bout de ces surprises. Pour rappel, Le mercredi était consacré aux qualifications françaises : une poule de cinq équipes et des matchs en Bo1. Pourtant favorites pour décrocher le ticket international, les Millenium ne sont pas parvenues à terminer en tête du groupe et sont logiquement reparties déçues. Malgré une préparation loin d’être parfaite, les Imaginary Gaming se sont qualifiées pour la grande fnale aux côtés de 3DMAX.

Un énorme match sur scène nous attendait et de nombreux spectateurs étaient présents pour ne rien manquer de cette confrontation. Mais après un match pour le moins serré, les coéquipières de Kelly "K-ly" Oddo s’en sortent et disputeront le tournoi international. Une très belle performance pour ces joueuses qui ne pensaient pas atteindre un tel stade de la compétition. A noter tout de même une bonne performance de 3DMAX qui repartent la tête haute.

Les hostilités sont lancées dès le vendredi avec les deux poules. Du côté de nos françaises, elles ont su terminer à la deuxième place du groupe juste derrière Reason. Ces dernières ont infligé une correction à Imaginary Gaming, 16-00. Dans l'autre poule qui semblait plus relevée, les Américaines de chez Ubinited ont terminé en tête, devant Team Alternate. Leur match en phase de poule a tout simplement été énorme, se terminant par un 15-15.

Après une journée riche en suspense, les Imaginary Gaming allaient rencontrer les Américaines, grandes favorites pour le titre. Autant dire qu'un match compliqué les attendait. Malgré qu'elles aient tout donné, les championnes de France peuvent avoir des regrets puisqu'elles s'inclinent de justesse 16-14 sur la dernière map. Dans l'autre demi, ce sont les Alternate, là aussi au terme d'un superbe duel, qui atteignent la grande finale. Prévue pour 13h00 le dimanche, les deux formations vont devoir se surpasser pour espérer décrocher cette coupe.

Une foule impressionnante se rassemble pour suivre ce premier choc de la journée. Avec Azuka qui est présent pour mettre l'ambiance, nous avons droit à un très beau début de match où les Alternate prennent très vite l'ascendant sur nuke_ve et l'emportent 16-07. Mais c'était sans compter sur la détermination des Américaines qui n'ont rien lâché et arrachent la seconde map 22-19. Les spectateurs sont dedans et applaudissent lors des plus belles actions. La dernière map sera donc décisive et les Alternate ne semblent plus aussi motivées que lors du début de match. Malgré cette impression, elles se relancent bien et mènent très vite au score. Avec 5 balles de match, la victoire leur tend les bras. Mais ce sont bien les Ubinited qui au terme d'une remontée FANTASTIQUE remportent cette Coupe du Monde et explosent de joie. Quelle finale !

Une victoire au bout du suspense

 

L'organisation

Comme évoqué précédemment, l'agencement était bien pensé puisque la zone joueur était relativement proche de la salle presse. Néanmoins, nous ne pensions pas que l'accès serait aussi difficile. Un temps limité d'environ 15 minutes dans la zone joueur ne nous permettait pas de remplir pleinement notre rôle. Sans contenu vidéo, il est difficile pour nous, rédacteurs, de vous faire vivre l'événement comme si vous étiez. Mais nous avons réussi à nous relayer et négocier pour pouvoir accéder cette zone, plus que contrôlée.

D'un point de vue technique aucun problème à noter du côté des serveurs, même si l'adminbot a posé quelques soucis notamment lors des overtimes. Un point quelque peu contraignant pour les nombreux joueurs mais qui a su être vite réglé. Aucun gros retard n'a été enregistré hormis pour la finale masculine qui n'a malheureusement pas pu se dérouler sur scène. De plus, les contraintes sonores étaient compliqués à gérer, autant pour les joueurs que pour nous, notamment pour les interviews comme vous avez du le remarquer.

La grande scène a offert un très beau spectacle qui n'aurait pas été possible sans Azuka et RegnaM, toujours présent pour nous faire vivre les grandes rencontres. Dans l'ensemble une bonne organisation malgré l'accès zone joueur limité, qui a terni un peu ce bilan.


L'accès à la zone joueurs, un vrai défi pour tout le staff - Dessin par sEnkaaa

 

Classement final :

Masculin :

 Ninjas In Pyjamas - 10 000 $
VeryGames - 6 000 $
Etats-Unis Area 51 - 4 000 $


Féminin
:

Etats-Unis Ubinited - 5 000 $
Allemagne Alternate - 3 000 $
Reason Female - 2 000 $


Dans l'ensemble, cette Coupe du Monde a été une vraie réussite malgré quelques petites bémols. Un énorme spectacle nous a été proposé et tout le staff a pris beaucoup de plaisir à vous faire partager photos, vidéos, interviews etc... Par ailleurs, nous tenons à remercier Julien Pardons alias deStrO qui nous a beaucoup aidé lors de ces cinq jours de coverage. Mais aussi tous ceux qui ont aidé depuis Internet. Merci à tous de nous avoir suivi. Prochain rendez-vous : DreamHack Winter 2012 la semaine prochaine où tout le gratin de CS:GO sera présent. A ne pas manquer !

 

Article rédigé avec l'aide de Personne 

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles