WebTV
Breves
07/11/2012 :: Retrouvez les photos d'Ey3shield sur le...
04/11/2012 :: Rendez-vous ce soir 21h sur la WebTV pour le...
04/11/2012 :: Dommage pour VeryGames qui n'ont pas...
04/11/2012 :: 16-14 c'est fini ! NiP champion du...
04/11/2012 :: 15-14 remontée sensationelle des VeryGames...
04/11/2012 :: Nathan redonne espoir à ses coéquipiers !!...
04/11/2012 :: 1v4 de GeT_RiGhT qui n'arrive pas à se...
04/11/2012 :: 14-9 pour NiP, la victoire se dessine
04/11/2012 :: Double headshot de f0rest !! Mais perd le...
04/11/2012 :: 7-11 ! ça remonte côté français
04/11/2012 :: Joli round de kennyS !! 4-11
Vidéos
Pas de vidéo disponible pour le moment


ESWC : Bilan 4ème journée

4573 11

L'ESWC arrive bientôt à son terme et au lendemain de cette quatrième journée de compétition, nous connaissons les affiches des grandes et petites finales. Dix heures de matchs en non-stop où les nerfs des joueurs ont été mis à rude épreuve y compris celle des journalistes... Commençons par le tournoi mixte dont les matchs de la poule B se sont déroulés dans la matinée. Depuis l'ouverture du Paris Games Week, nous sommes allés de surprises en surprises et hier n'a pas fait exception.

Beaucoup de monde attendait les superstars d'1.6 d'ESC Gaming au tournant. Peu de résultats officiels, un passage tardif sur CS:GO et une défaite en EPS Pologne ont semé le doute sur le réel niveau des Polonais. L'occasion se présente enfin d'observer cette équipe pour le compte du premier tour de ce groupe B face aux solides Danois d'Anexis. Une belle rencontre entre deux prétendants à la qualification pour les demi-finales. Les hommes de Wiktor "TaZ" Wojtas montrent de très belles choses. En face, les Scandinaves ne retrouvent pas leur niveau jeu affiché sur Internet et c'est ainsi que pour quatre petits rounds, les ESC créent la première petite surprise journalière. 

A côté de ce match, les très critiqués joueurs de chez n!faculty font également leur première apparition dans cette compétition. Invités de dernière minute, les Allemands sont considérés comme les petits poucets de l'évènement malgré leur semaine de bootcamp. Premier match face aux vainqueurs des qualifications anglaises, les fm!Toxic et avec le renfort de André "BARBARR" Möller, les Britanniques vont réussir leur entrée en s'imposant assez aisément. 16-08. 

Les Anexis en plein doute

Le second tour voit l'entrée en lice des francophones de VeryGames, fraichement qualifiés quelques heures auparavant. Kévin "Ex6TenZ" Droolans et ses acolytes doivent rester sur leur lancée des jours précédents. Ils affrontent les n!faculty et ne vont leur faire aucun cadeau. Les champions du monde 2011 CS:Source imposent complètement leur jeu sans trop se dévoiler. Résultat : 16-04. Net et sans bavure. En parallèle, les ESC continuent leur chemin et montrent à la communauté qu'il faudra compter sur eux. fm!Toxic en fait les frais et s'incline sur un score fleuve, 16-09.

Maintes fois reporté, le dernier match de poule A entre Ninjas in Pyjamas et Mousesports réunit plus de 2000 spectateurs devant la grande sène. Suivi par des dizaines de milliers de personnes sur Internet, ce choc est à sens unique en faveur des Suédois. 16-05. Mousesports perd sa seconde place au profit de Area51. La poule A définitivement terminée, revenons sur le deuxième groupe dont le dénouement approche. Nous sommes au troisième tour et l'une des meilleures formations de l'histoire de CS:S, VeryGames affronte une équipe légendaire sur 1.6, ESC Gaming. Les vetos mènent à nuke et c'est donc le sourire en coin que les francophones rejoignent le serveur. Ces derniers semblent imprenables sur cette carte d'autant plus qu'ils imposent un véritable mur en défense avant de conclure rapidement. 16-02. Si VeryGames est bien parti pour la première place, les quatres autres équipes sont encore dans la course à l'arbre finale.

Une logique d'anti-stratégisme efficace

Anexis parvient à se défaire des fm!Toxic. Les calculatrices sont de sortie pour cette poule où tout est encore jouable. Encore plus, lorsque n!faculty bat les Polonais dans un match plus que surprenant. ESC n'est désormais plus maître de son destin concernant une éventuelle qualification. Avec un draw sonnant plus comme une défaite sur inferno face aux VeryGames, les Anexis peuvent passer en cas de victoire face à n!faculty au dernier tour. Quant aux fm!Toxic, ils sont dans l'obligation d'exploser les VG et d'attendre le résultat de l'autre match. Autant dire que chaque round compte. Invaincus, les VeryGames sont assurés de la première place et ils vont profiter de cette décomplexitation pour régler les derniers détails sur nuke face aux fm!Toxic. 16-09. Une leçon de molotov. Les regards se tournent donc vers le match Anexis-n!faculty. 

Les Allemands, trop sous-estimés, jouent le tout pour le tout. Leur side terroriste sur de_inferno est impressionant et les Anexis sont complètement dépassés. Les finalistes de la qualification nordiques commencent à sentir que leur aventure parisienne est sur le point de s'achever. Pas de réaction d'orgueil au changement de côté et les décidément très surprenants n!faculty s'impose 16-10. Le bilan comptable après ce dernier match est complexe et les joueurs attendent avec impatience la décision des admins. ESC Gaming possède un round average supérieur de un point à n!faculty. Pourtant, c'est la règle de la confrontation directe qui est prise en compte et ce sont finalement les repêchés de dernière minute qui passent au nez et à la barbe des Polonais ! 

Avant de débuter les demi-finales mixtes, le tournoi féminin se poursuit également. Nous en sommes au stade des demi-finales et les Imaginary Gaming représentent toujours les derniers espoirs tricolores. La tâche s'annonce ardue pour Amandine "AmandiiNee" Hennrich et ses coéquipières qui doivent affronter les tenantes du titre sur 1.6, les Ubinited. La rencontre est d'une intensité rare. Très à l'aise sur de_inferno, les nord-américaines déroulent et s'imposent relativement sereinement sur cette première carte. Piquées au vif, les Françaises ne veulent pas en rester là et passent la deuxième sur de_dust2. Christine "potter" Chi et ses camarades n'arrivent pas à stopper les fureurs hexagonales et sont contraintes de céder la seconde carte. La dernière carte s'annonce épique entre deux équipes ne voulant pas lâcher le morceau. La décision finale se jouera sur de_mirage. Beaucoup de monde derrière les Françaises et ce n'est pas sans surprise qu'elles arrivent à tenir tête aux meilleures joueuses 1.6 sur une carte comme celle-la. Plus que tenir tête, elles vont même prendre petit à petit l'avantage. Pourtant, c'est au moment de conclure que les imG vont craquer. Ubinited parvient à recoller au score avant de s'imposer sur le fil et le plus serré des scores, 16-14.

 

Un beau parcours qui se termine

L'aventure des Françaises s'arrêtent ici mais ces dernières peuvent être fières de leurs parcours débuté mercredi matin. Ubinited est plus que jamais en course pour une nouvelle ligne dans leur palmarès historique. Quelques instants plus tôt et de l'autre côté de l'arbre, les Reason où évolue Mathilde "Sephi" Koenig, n'arrivent pas à faire flancher le jeu des solides Alternate. Sept nationalités différentes s'affrontent sur le même serveur mais ce sont les joueuses de la célèbre organisation allemande qui s'imposent au terme d'une rencontre épique. Alternate affrontera Ubinited sur la grande scène pour le titre tandis que les Reason devront faire face aux imG pour la médaille de bronze. 

Revenons désormais au tournoi mixte où Ninjas in Pyjamas sont confrontés aux n!faculty. Pas de miracle, les Suédois explosent totalement leurs homologues venus d'Outre-Rhin. Qui rejoindra les NiP en grande finale ? Telle est la question au départ de la rencontre choc de la journée, VeryGames-Area51. Sur de_dust2, les coéquipiers d'Edouard "SmithZz" Dubourdeaux n'arrivent pas à contrer les Américains et se font dépassés. Passés en terroristes, les VG vont laissé filer le draw avant d'entamer une remontée magnifique qui restera dans les annales. Inutile de vous dire qu'Ex6TenZ et SmithZz s'explosent les cordes vocales et les décibels grimpent à chaque fin de round dans la zone joueur. Overtime. Enfin... quasi overtime. La configuration du match est lancée, les VG débutent le round, jettent leurs grenades et... le serveur se relance. Quelques minutes plus tard et après un bon coup de gueule de NiaK auprès des admins, l'overtime est enfin lancé. Un moment à oublier (ou méditer) pour VeryGames qui n'arrive pas à contenir la rage de vaincre des Area51 qui survolent complètement cette fin de match. 

Une cohésion d'équipe sans faille lors des moments difficiles

Heureusement pour les francophones, le veto leur est largement favorable puisque les deux dernières cartes sont de_nuke et de_train. Deux cartes où VeryGames est roi. Et le roi n'est pas prêt de laisser son trône puisque de_nuke va être à sens unique en faveur des hommes d'Ex6TenZ. 16-06. Alors que le salon commence à se vider, les dix protagonistes s'affrontent finalement sur de_train. Les Américains réalisent un side CT solide mais laissent VeryGames empocher cinq rounds. Cinq rounds qui vont s'avérer être un canapé pour l'équipe française qui afflige un 11-01 en contre-terroriste. Les "gg" sont lancés et les VeryGames crient, se prennent dans les bras, avant de s'apercevoir que le salon est totalement vide. Oui, aucun spectateur sur place hormis quelques privilégiés qui ont dû batailler avec la sécurité n'ont pu vivre cette fin de demi-finale. Bienvenue à l'ESWC 2012. Enfin, bienvenue à l'ESWC 2012 dans le Paris Games Week. 

C'est ainsi que se termine cette quatrième et avant-dernière journée de cette première Coupe du Monde sur Global Offensive. Le choc des titans aura bien lieu sur la grande scène qui devrait être bondée ce dimanche après-midi. Area 51 tentera de monter sur le podium en battant n!faculty en petite finale.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles