Brèves

WebTV

Actualité de la scène

Compétitions


Evil Geniuses quitte Counter-Strike
1852

L'agonie est terminée : Evil Geniuses a officiellement annoncé son départ de la scène Counter-Strike, un peu plus de quatre ans après son grand retour. Légendaire organisation nord-américaine sur 1.6, EG avait en effet attendu 2019 pour se lancer sur CS:GO, en recrutant le cinq bourré de skill qui évoluait jusqu'alors chez NRG (stanislaw, tarik, Brehze, CeRq, Ethan).

Les débuts seront glorieux : Evil Geniuses l'emporte dès son premier tournoi, l'ESL One New York, puis remet ça un mois plus tard lors de la StarSeries i-League S8. L'équipe finit 2019 en boulet de canon, occupant même un temps la place de numéro 1 au classement HLTV.


Une semaine après son retour, EG a déjà vécu ce qui sera son meilleur moment sur CS:GO

La suite sera nettement plus compliquée. EG fait encore illusion en 2020, profitant du niveau relativement faible de la scène nord-américaine, vouée à l'isolement lors du Covid. L'année suivante, tout commence à se fracturer sérieusement, et le retour des lans ne va pas arranger les choses. La structure commence à enchaîner les déconvenues, rate de plus en plus de rendez-vous importants. Ses changements de joueurs ne donnent rien. Courant 2022, le pari de faire tourner trois line-up en parallèle, afin de former la génération dorée de demain, ne s'avère pas payant : au lieu de perdre une fois, EG perd trois fois, et c'est à peu près tout.

Devenue la risée de la communauté, largement critiquée pour son management, Evil Geniuses ne semblait pas pouvoir remonter la pente. Son retrait apparaît donc comme la suite logique des événements. Une pensée tout de même pour Damien "maLeK" Marcel, officiellement toujours "consultant" pour une organisation qui s'est séparée, ces derniers mois, de toutes ses équipes (CS, Valorant, LoL, Dota2). La fin d'Evil Geniuses pourrait donc être plus générale et ne pas se limiter à Counter-Strike.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles